Toutes celles et tous ceux qui ne se laissent pas gruger et manipuler par la propagande ignoble et violente des plateaux TV macroniens ont bien compris que l'enjeu de cette "contre" réforme des retraites n'est ni de combler un déficit ni d'en améliorer le fonctionnement mais bien de basculer dans un autre monde, une autre philosophie, une autre manière de voir la vie en détruisant le seul système vraiment universel et solidaire imaginé par le Conseil National Résistance (CNR) et mis en place à la Libération en 1945 sous la conduite d'Ambroize CROIZAT ministre communiste et responsable CGT, un système par répartition. Ce texte et les vidéos qui suivent s'adressent en priorité à tous ceux qui croient encore au père Macronoël.

Mais pour quel objectif ? Ouvrir la voie à un système par capitalisation géré par des fonds de pension privés cotés en bourse, ce qui permet peu à peu de transférer l'énorme masse financière des retraites vers la sphère financière. Et oui, ce que n'ont jamais pu supporter les ultralibéraux et la haute finance c'est de ne pas pouvoir se gaver en captant cette masse financière. Que plus de 300 milliards d'euros passent chaque mois directement des salariés actifs vers les anciens salariés sans passer par la case du CAC40 leur est insupportable. C'est bien cela le fond de l'affaire et il faut tout mettre en œuvre pour empêcher ce grand basculement car les conséquences en seraient désastreuses pour le plus grand nombre :

-diminution des pensions par le seul fait de prendre en compte toute la carrière au lieu des 25 meilleures années

-mise en concurrence féroce entre les salariés actifs et les retraités (pour garantir un haut niveau de pensions les fonds seront placés dans des entreprises qui seront les plus rentables pour le capital et donc celles qui fragiliseront au maximum leurs salariés. Bonjour la solidarité !)

-qu'une crise type 2008 survienne de nouveau, et tous les éléments montrent que cela va encore arriver, le système de retraite s'effondrera et ruinera les retraités et les salariés actifs qui perdront toutes leurs économies. C'est peut-être ça la solidarité en macronie !

-personne ne connaitra la valeur du point qui se révèlera au moment de votre éventuel départ en fonction du nombre de survivants de votre génération, sans parler du fait que la part du PIB consacré aux retraites restant bloqué à 14% il est clair que la valeur du point diminuera et/ou votre départ à la retraite reculera.

Je vous invite à visionner deux vidéos ci après qui démontent point par point wink ce projet de recul social majeur :

-meeting de Lille mené en duo par Jean-Luc Mélenchon et Adrien Quatennens

-intervention de Quatennens en commission

Retour à l'accueil