Après avoir rappelé les vicissitudes du Brexit dont les causes ne sont pas forcément ou uniquement celles que le parti médiatique veut vous inculquer mais aussi et sans doute surtout le fait pour le peuple britannique de ne plus vouloir supporter une politique uniquement en faveur de la finance, après avoir rappelé les tensions énormes entre la GB et l'UE avec notamment le problème des frontières entre l'Eire et l'Irlande du Nord dont il avait été le seul pendant la campagne à parler dans un silence réprobateur et méprisant, Jean-Luc Mélenchon nous apprend que le traité dit TSCG, appelé aussi "traité Merkosy" car concocté à l'époque par Merkel et Sarkosy, avait une date de péremption. Ce traité qui mettait en place la quintessence même de l'ordolibéralisme qui imposait la séparation totale de l'économique et du politique, ce qui signifie que les citoyens n'avaient plus aucune prise possible pour réorienter "l'horreur'" économique, devait faire l'objet d'une nouvelle discussion pour instaurer définitivement ses dispositions dans le marbre du droit commun européen. Or, passé le 1er janvier 2018, personne, dans cette ploutocratie bureaucratique, n'a pensé à cette étape. Quand ils s'en sont aperçu, ils ont bien tenté de remédier à cette situation en passant un nouveau projet à la discussion du Parlement mais, aussi extraordinaire que cela puisse paraitre, la commission du parlement en charge de ces questions a majoritairement refusé que ces dispositions passent dans le droit commun. Banco me direz-vous ! Certes, sauf que cette affaire se situant en même temps que la douloureuse procédure du Brexit, démontre que cette Europe-là, qui a vécu sous un traité qui n'existe plus et qui, soit dit en passant n'entraine aucune catastrophe, n'est plus viable et que surtout la stratégie de LFI sur les traités européens (les changer ou en sortir) est donc la bonne et la seule pour en sortir dignement par le haut. Elle montre aussi toute la nécessaire et incontournable urgence à l'occasion des élections européennes de mai 2019 d'accorder massivement votre soutien à la liste LFI "Et maintenant le peuple" pour ces élections européennes, liste qui sera présente dans plusieurs pays d'Europe comme le Portugal, l'Espagne, l'Italie, la Grèce, le Danemark, la Finlande, la Suède. Il est important de savoir que la vision LFI n'est pas isolée, LFI a de nombreux alliés dont les élus formeront un groupe rassemblé et uni..pour la bonne cause et qui soutiendra le premier de nos pays où nous arriverons au pouvoir.  Je vous propose de visionner la vidéo de Jean-Luc Mélenchon sur cette "aventure" du "traité Merkosy".

Extrait de la 80 ème Revue de la Semaine

Retour à l'accueil