Le Brésil vient de basculer à l'extrême droite sous la conduite de l'ultralibéralisme mondial à la tête duquel se trouvent les USA. Les propos du nouveau président pendant la campagne électorale n'ont rien à envier aux propos de Hitler avant que celui-ci n'accède à la chancellerie. De plus il a annoncé un programme ultralibéral, le même que celui du chilien Pinochet en son temps. Il est clair qu'avec cet exemple sous les yeux s'établit avec certitude que l'extrême droite est économiquement ultralibérale et donc antisociale contrairement à ce que les filous français de cette famille politique soutenus en cela par les médias manipulateurs ont tenté de faire croire aux catégories les plus modestes et que le libéralisme économique s'accommode très bien de gouvernements liberticides voire criminels comme le furent les dictatures chilienne et argentine dans les années 1970 et comme risque fort de l'être la mandature de Bolsonaro. La judiciarisation de la vie politique basée sur du vide a été au Brésil aussi le bras armé des ultralibéraux.

Je vous invite à écouter avec attention la vidéo spéciale Brésil de Jean-Luc Mélenchon. Très instructive.

Retour à l'accueil